Facebook

Vimeo

 

/ AUTEUR /

Michel Tremblay

© V. Tony Hauser

Michel
Tremblay

Le passeur de modernité

Le phénomène s'observe partout au Québec. Une pièce de Michel Tremblay s'apprête-t-elle à revivre qu'une atmosphère unique s'empare de la salle, comme si le public mijotait dans l'attente fébrile de nouvelles croustillantes ou alarmantes de la famille…

Figure clé de notre littérature, Tremblay est sans conteste notre grand « classique » de la scène. Et il est prolifique, sa plume n'est pas avare. Son fonds publié totalise vingt-huit œuvres dramaturgiques, trois comédies musicales, deux bonnes douzaines de romans et recueils de nouvelles, un recueil de contes, sept scénarios de film, vingt-trois traductions et adaptations de textes étrangers, un livret d'opéra et les paroles d'une douzaine de chansons.

Le Québec ne serait pas ce qu'il est sans Michel Tremblay. Le monde non plus ne serait pas tout à fait le même. Traduite en une trentaine de langues, son œuvre n'a pas fini de remuer les consciences d'ailleurs. C'est le propre des écrivains universels. Tremblay est de ces auteurs qui par la justesse, la vivacité du coloris poétique et l'audace de leurs perceptions suscitent des questions neuves et ouvrent des espaces à la refondation du monde.

Carmen dans l'œuvre de Michel Tremblay

Au sein de la galerie des personnages de Tremblay, Carmen connaît une trajectoire semblable à celle d'une étoile filante, brillante mais brève, marginale mais emblématique. Elle n'en demeure pas moins très chère au cœur de son créateur qui l'a fait naître le même jour que Jean-Marc, l'enfant de la Grosse Femme.

Elle apparaît donc dès 1971 dans À toi, pour toujours, ta Marie-Lou. Elle est l'aînée de la famille Brassard décimée dix ans plus tôt par un accident qui était peut-être un suicide. Bec-de-lièvre au deuxième acte de Sainte Carmen évoque ce jour fatidique quelques répliques avant l'annonce de la mort de l'héroïne : ce jour-là, Carmen (qui a seize ans) était allée voir trois westerns. Durant les séances, elle a eu le pressentiment que quelque chose d'important allait lui arriver. En sortant du cinéma, elle a rencontré Gloria, la vedette du Rodéo et lui a demandé si elle n'avait « jamais pensé de chanter des chansons de cow-boy en français ». Elle est rentrée chez elle bien décidée à annoncer à sa mère qu'elle voulait chanter. Lorsque sa sœur lui a appris qu'elles étaient orphelines, elle se serait écriée : « C'est un signe que le ciel nous envoye ! Manon aujourd'hui est notre jour de délivrance ! » Ces circonstances placées sous le double signe du destin (la rencontre et l'accident) participe du procédé de la rétrospection cher à Tremblay qui consiste à réinventer après coup le « passé » de ses personnages pour en décliner la généalogie ou justifier les circonstances de leur première apparition.

C'est ainsi que Carmen à peine mentionnée par Manon (« pis ma sœur… ») dans Damnée Manon, sacrée Sandra, ne réapparaîtra que furtivement dans trois volumes des Chroniques du plateau Mont-Royal. Le premier, La Grosse Femme d'à côté est enceinte, se termine le 2 mai 1942 au septième mois de grossesse de sa mère. Tremblay « corrige » dans un de ces repentirs dont il est coutumier, son année de naissance (dans À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, elle naissait en 1945), ce qui poserait quelques problèmes pour l'âge de sa rencontre avec Gloria qui aurait « tout montrer » à une gamine de douze ans, si Carmen n'avait été créée deux ans avant. Dans les deux autres, elle n'est encore une fois que mentionnée comme la compagne de jeu de l'enfant de la Grosse Femme (La Duchesse et le Roturier) ou comme l'amie qui habite en face de chez lui et qui a des « airs de sainte nitouche » (Le Premier Quartier de la lune).

On le voit, son destin fictif est étroitement lié à celui de Jean-Marc dont on sait qu'il est le double à la fois autobiographique et fantasmé de Tremblay lui-même qui se place ainsi au centre de son œuvre. Il se résume à cette tentative de rédemption de la Main qui l'élève au rang d'autres figures emblématiques, celles des martyrs.

Par Jean St-Hilaire, tiré de l'Emporte-pièces 5 (TNM)